Le guide du risque bancaire


données

L'environnement financier devient de plus en plus instable et vulnérable à cause des différentes perturbations politiques ou économiques, et de plusieurs autres causes plus complexes. Le domaine bancaire n'y échappe pas, et doit ainsi faire face à plusieurs risques, ayant une position importante dans le marché financier.

Définition du risque bancaire

Par définition, le risque est un danger probable et identifié, qui est susceptible de se produire selon une situation propice à son existence. Cette notion est donc incertaine, parce qu'il y a un pourcentage de chance pour laquelle la situation pourrait se produire. Au niveau de la banque, il y a toujours un facteur risque à ne pas négliger. La gestion du risque bancaire est donc primordiale et ne doit pas être pris à la légère.

Les différents types de risque

Il existe plusieurs risques encourus par la banque. Ils peuvent être classifiés selon la nature de la cause du risque bancaire. Le risque de crédit est le risque de défaillance du client. En d'autres termes, c'est la perte probable que la banque pourrait faire si ses clients, ou d'autres acteurs, sont dans l'incapacité de faire face à leurs engagements financiers.

Le risque de marché est généré par les changements au niveau du marché : les taux (notamment le taux directeur), le cours de change, et les pertes de valeur des instruments financiers. Ce risque est le plus difficile à contrôler, car il est souvent imprévisible et le marché connaît parfois d'importantes fluctuations surtout à cause des problèmes politiques et économiques.

Quant aux risques opérationnels, ils sont dus à des sanctions ou des pertes, comme des incidents dans les procédures, des erreurs humaines dans les dossiers, ou d'autres événements extérieurs.

Enfin, le risque de liquidité concerne la probabilité de ne trouver aucun acheteur ou vendeur d'un produit financier. Il dépend donc du nombre d'acteurs sur le marché devant être nombreux pour que le produit se fasse échanger facilement.

Mesures à prendre par la banque

Tout d'abord, lors des prêts et des activités de financement, la banque se fait rémunérer pour les risques qu'elle encourt. En effet, plus le projet est risqué, plus le taux utilisé par exemple, est élevé. Toutefois, l'étude préalable et détaillée de ces projets, est aussi effectuée par la banque, qui n'accepte pas de financer n'importe quelle entreprise. Un exemple type de processus d'analyse pour tout investissement est celui de la société Vernes & Associés, créée par Cyrille Vernes en 1982. Ce processus rigoureux consiste à faire une analyse macro-économique, puis une analyse technique du projet. Les banques doivent ainsi faire le plus d'analyses que possible afin de réduire le risque de leur perte dans un investissement.

Dans l'ensemble de ses activités, une banque doit aussi instaurer une culture pour que tout son personnel prenne des dispositions pour maîtriser le risque bancaire au maximum. Il faut donc anticiper tous les risques probables, pour prendre les initiatives appropriées.

Ces risques encourus par la banque peuvent faire des dégâts très importants dans le résultat de ces institutions si elles ne sont pas bien maîtrisées. D'ailleurs, selon Cyrille Vernes, un expert en investissements, c'est un domaine très fragile dans lequel il est difficile de maîtriser le risque.


Articles

Comment gérer les risques bancaires ?

Comment gérer les risques bancaires ?

Les banquiers sont censés être préparés à affronter des risques divers dans la gestion bancaire. L'organisation au niveau des banques suit des mesures précises afin de mieux gérer ces problèmes. Comme......

Quels sont les types de risques bancaires ?

Quels sont les types de risques bancaires ?

Le risque bancaire est inévitable pour un établissement bancaire lors de l'exercice de son activité. De par son rôle d'intermédiation financière et ses services connexes, les banques s'exposent à de nombreux......